A propos

PRODUCTIONS  PERSONNELLES 2017- 2018

Exposition LA PAGE BLANCHE, série de 11 sculptures murales sur papier

Du 26.04.18 au 21.06.18 à l’institut Belle Au Naturel, 23 rue porte de la monnaie 33800 Bordeaux

Le 01 et 02.12.18 Chapelle du Château  Léognan, 88 chemin du Barp 33850 Léognan

VISITE EXPOSITION cliquez ici

Le Quart-d’heure Dépiloratoire, discussions en séance d’épilation avec 4 clients de l’institut Belle Au Naturel sur le thème de la page blanche, mais pas que…

VÉRONIQUE LESNIER   Intervenante artistique 

Après avoir travaillé 15 ans dans le domaine socioculturel, j’interviens à domicile en tant qu’art-thérapeute pendant 3 ans. Je dessine et peins depuis l’enfance et j’ai souvent associé la pratique artistique à mes expériences professionnelles. Cette jonction incessante entre pratique artistique et pratique du social, m’amène en 2017 à créer A MAIN LEVÉE et en 2018, à rejoindre l’équipe de Co-Actions, coopérative d’activité et d’emploi sous la forme de SCIC.

Dans ce cadre, mon rôle n’est pas de vous apprendre les bases du dessin académique ni d’interpréter vos productions. A travers les expériences esthétiques que je vous propose de partager, je m’adresse ici aux personnes souhaitant se (re)connecter à une part d’elles-mêmes et à leur environnement.

Par l’utilisation du langage plastique, vous aurez l’occasion d’identifier et d’utiliser votre potentiel créateur, potentiel propre à chacun et instinctivement présent en soi. Ma démarche étant le résultat de rencontres singulières et d’un cheminement personnel et professionnel, voici les grandes lignes de mon parcours : 

LA MÉDIATION ARTISTIQUE : L’EXPÉRIENCE COLLECTIVE 

Diplômée en Histoire de l’Art et en Animation socioculturelle, je me forme ensuite durant 3 ans à la diffusion de spectacles pour l’espace public et participe à la conception de spectacles de Théâtre Forum en prévention santé avec la cie DONC Y CHOCS. Ma rencontre avec Stéphanie Pin, responsable artistique de la compagnie, me permet alors d’appréhender la fiction comme espace de médiation en relation d’aide.

Dans un autre contexte, je participe à la coordination d’un projet d’accueil d’enfants sahraouis, nés et réfugiés dans le camp de Tindouf en Algérie. La barrière de la langue nous amène à utiliser spontanément le langage plastique pour communiquer, puis pour se raconter. En échangeant sur la manière, propre à chacun, d’investir son lieu de vie, je me rends compte que l’habitat est un acteur à part entière de nos transformations et de nos négociations perpétuelles face au réel.

LES SOINS A DOMICILE DE L’ESPACE VISIBLE AUX CORPS INVISIBLES

Par la suite, je travaille auprès de personnes en situation de handicap lourd vivant à domicile. Pendant 5 ans, j’interviens notamment en tant qu’auxiliaire de vie sociale, ce qui me permet de mesurer les enjeux sociaux et thérapeutiques de l’intervention professionnelle dans l’espace privé. Du langage plastique que je partage et développe avec les personnes que j’accompagne à ce moment-là, émerge le témoignage de la relation fondamentale qu’ils entretiennent avec leur espace de vie et leur parcours de soin.

L’ART-THÉRAPIE : L’UTILISATION THÉRAPEUTIQUE DU PROCESSUS DE CRÉATION

Me confrontant parallèlement à l’évolution de ma pratique personnelle des arts-plastiques, je me forme à l’art-thérapie appliquée à CRÉATÉCA auprès de Caroline Goinaud, historienne de l’art et art-thérapeute, et Jean-Louis Ricaud, sculpteur et peintre. Certifiée en 2015, je participe depuis à l’élaboration de rencontres entre art-thérapeutes diplômés du centre de formation et me concentre sur le travail de recherche appliquée et interdisciplinaire.