Les rencontres du Sensible

Coordination

PRODUCTION & RECHERCHE PERSONNELLES 2017- 2018

Exposition LA PAGE BLANCHE, série de 11 sculptures murales sur papier

Du 26.04.18 au 21.06.18 à l’institut Belle Au Naturel, 23 rue porte de la monnaie 33800 Bordeaux

Le 01 et 02.12.18 Chapelle du Château  Léognan, 88 chemin du Barp 33850 Léognan

VISITE EXPOSITION cliquez ici

Le Quart-d’heure Dépiloratoire, discussions en séance d’épilation avec 4 clients de l’institut Belle Au Naturel sur le thème de la page blanche, mais pas que…

VÉRONIQUE LESNIER    Artiste plasticienne, Directrice artistique de l’association A Mains Levées

Plasticienne autodidacte, j’ai souvent associé la pratique artistique à mes expériences professionnelles dans le domaine socioculturel pendant plus de 15 ans. Cette jonction incessante entre pratique artistique et pratique du social m’amène en 2019 à co-fonder l’association A MAINS LEVÉES.

Cette démarche étant le résultat de rencontres singulières et d’un cheminement personnel et professionnel, voici les grandes lignes de mon parcours : 

LA MÉDIATION ARTISTIQUE ET LA MISE EN SCENE DE L’ESPACE : L’EXPÉRIENCE COLLECTIVE 

Diplômée en Histoire de l’Art et en Animation socioculturelle, je me forme ensuite durant 3 ans à la diffusion de spectacles pour l’espace public et participe à la conception de spectacles de Théâtre Forum avec la cie DONC Y CHOCS. Ma rencontre avec Stéphanie Pin, responsable artistique de la compagnie, me permet alors de découvrir le Théâtre de l’Opprimé d’Augusto Boal et d’appréhender la fiction comme un espace de médiation.

Dans un autre contexte, je participe à la coordination d’un projet d’accueil d’enfants sahraouis, nés et réfugiés dans le camp de Tindouf en Algérie. La barrière de la langue nous amène à utiliser spontanément le langage plastique pour communiquer, puis pour se raconter. En échangeant sur la manière, propre à chacun, d’investir son habitat, je réalise à ce moment-là que la Maison est un acteur à part entière de nos transformations et de nos négociations perpétuelles face au réel.

LES SOINS A DOMICILE DE L’ESPACE VISIBLE AUX CORPS INVISIBLES

Par la suite, je travaille auprès de personnes en situation de handicap physique lourd vivant à domicile. Pendant 5 ans, j’interviens notamment en tant qu’auxiliaire de vie sociale, ce qui me permet de mesurer les enjeux actuels et à venir de l’intervention professionnelle dans l’espace privé. Du langage plastique que je partage et développe avec les personnes que j’accompagne, émerge le témoignage de la relation singulière qu’ils entretiennent entre leur corps et leur espace de vie.

L’ART-THÉRAPIE : L’UTILISATION THÉRAPEUTIQUE DU PROCESSUS DE CRÉATION

Me confrontant à la nécessité de « se dire » des publics avec lesquels je travaille à ce moment-là, je me forme parallèlement à l’art-thérapie appliquée à CRÉATÉCA auprès de Caroline Goinaud, historienne de l’art et art-thérapeute, et Jean-Louis Ricaud, sculpteur et peintre. Certifiée en 2015, je participe ensuite pendant 3 ans à l’élaboration de rencontres entre art-thérapeutes diplômés du centre de formation. Cette compétence supplémentaire consolide mes prédispositions à un travail de la relation et me permet d’affiner le contenu des ateliers que je crée.

UNE APPROCHE PERSONNELLE SE DÉTACHANT DE TOUT SOUCI D’IDENTITÉ FORMELLE : LE DÉSIR DE CRÉER DES POSSIBILITÉS DE FUITES ET DE RENCONTRES

Plasticienne autodidacte assumée, j’aime imaginer des cartographies à plusieurs voix dans lesquelles les formes résultant de ma pratique des arts-plastiques sont enrichies de sons glanés et d’interviews mixées. Bien qu’introspective, ma démarche artistique personnelle résonne avec mon travail au sein de l’association, le nourrit et rejoint l’objet de mes recherches sur la poésie du Vivant.