Le Corps en Mouvement

« DESSINER A MAIN LEVÉE »

L’observation est le fondement de la méthode du dessin à main levée par laquelle se fait l’éducation de l’œil. Puis vient le temps de l’exécution, par lequel se fait l’éducation de la main. Plus que l’habileté technique, il s’agit d’apprivoiser son propre regard et de se rendre compte de la position des lignes, de leurs mouvements, de leurs inclinaisons, de leurs proportions, de la forme des objets, de leurs différentes parties, de leurs couleurs.

Dessiner à main levée, c’est comprendre et sentir qu’un geste, une émotion et une position du corps à un moment précis engendrent une trace unique.

LE CORPS EN MOUVEMENT

« L’art dans son ensemble n’est pas une vaine création d’objets qui se perdent dans le vide, mais une puissance qui a un but et doit servir à l’évolution et à l’affinement de l’âme humaine. Et toujours aux moments où l’âme humaine a une vie spirituelle plus forte, l’art revit car l’art et l’âme agissent réciproquement l’un sur l’autre et se perfectionnent mutuellement ».

KANDINSKY, W. Du spirituel dans l’art et la peinture en particulier.

L’être humain dans sa globalité se compose de son corps physique, psychique, émotionnel et spirituel. Ce qui de bien des manières se cherche et s’ajuste dans nos différents corps peut se prolonger dans la pratique artistique. En explorant les ressources du langage plastique, notre démarche s’inscrit dans un travail de composition qui n’a rien de statique. Il est question de savoir comment nous pouvons créer « une marge » pour qu’un minimum de singularisation soit possible dans les espaces que nous habitons et dans ceux qui nous habitent.